You are here

Utiliser les vêtements d'hiver pour se défendre

Jérémie Blanc du club ADAC Grenoble nous présente son conseil en vidéo pour se défendre en doudoune !

Principe

Parfois il est judicieux d'utiliser les vêtements en opportunité pour se défendre plutôt que ses mains, surtout en hiver où ils sont plus épais et solides, avec souvent des capuches.

Avantages de saisir le vêtement adverse

  • Peut se faire en motricité lourde (sous stress la motricité fine disparait) sur n'importe quelle partie d'un manteau (manche, revers, capuche, col...) ; privilégier la saisie à deux mains (plus forte).
  • Déstabilise plus facilement l'adversaire en tirant/poussant (l'agresseur va très vite rencontrer un élément du décor, trébucher...) ; de fait, on peut aussi le rediriger vers un deuxième agresseur potentiel ; ici on utilise l'explosivité et le travail des jambes en restant au contact protégé, la tête collée.
  • Si on a l'opportunité de saisir une capuche, on masque facilement la vue et on agit sur les cervicales avec un gros levier pour perturber et bouger l'agresseur (très difficile pour lui de s'organiser pour frapper ou saisir).

Penser à gérer son propre vêtement

Si on a un vêtement épais, il faut peut-être penser à modifier ses techniques habituelles qui risquent d'être limitées en amplitude (verrouillage des coups en protection, lever de jambe...). Cela peut néanmoins avoir certains avantages en protection passive (coups amortis, protection sommaire contre armes blanches ou morsures de chiens...).

Entraînement

Comme toujours, il faut s'entrainer de manière pragmatique : varier les types de vêtements (sur soi, sur les partenaires), travailler à plusieurs, dans des endroits restreints, avec des éléments perturbateurs au sol, etc.